Revoir, revivre, connaitre pour comprendre
La vie d'É-née
Ukraine,
"Dire me voici"
Rencontre avec Constantin Sigov

Alors que l'horreur de la guerre se poursuit en Ukraine, bien des européens restent figés dans la sidération et l'impuissance, d'autres s'habituent aux témoignages de l'horreur, d'autres encore sont tentés de détourner le regard. Face à notre difficulté à trouver notre part d'engagement dans la résistance au totalitarisme, Marguerite Léna philosophe et enseignante, et moi-même ancienne étudiante, avons organisé cette rencontre dans le cadre de l'association des anciens étudiants de Sainte-Marie de Neuilly.
Nous espérons que le témoignage de Mr Sigov suscitera en nous une compréhension du présent de la guerre sans laquelle il ne peut y avoir ni engagement ni créativité face aux défis qui s'imposent.

17 mars 2022
17 mars 2022
Antoni Gaudi : l'architecture, la foi, la vie, chemins d'une unique création vers la sainteté.
A partir de 1883 Antoni Gaudi poursuit la construction de la Sagrada Familia, « cathédrale des pauvres » ainsi que beaucoup d'autres architectures qui transforme Barcelone.

Giorgio Chevallard Ribas nous guide dans la découverte de cet homme profondément original par la richesse de ses racines, son œuvre vibrante, conduite par un sens qui unifie des sources foisonnantes, ce croyant passionnément attaché à rendre visible la réalité pour accueillir la gloire du Christ manifesté.

Nous désirons faire mieux comprendre comment l'architecture construit notre rapport au monde, au temps, à la terre, à la lumière. Elle crée l'espace où nous vivons ensemble en société, elle surprend et habite notre mémoire, notre culture par la forme et la poésie du langage qu'elle lui donne, comme Antoni Gaudi en est un inépuisable témoin.

Des artistes en Ukraine, pour quelle mise en œuvre?
La guerre fait rage en Ukraine et dure, comment les artistes vivent-ils dans cette situation dramatique ?
Que peuvent-ils faire, peuvent-ils créer, est-ce important?
Nous vous proposons de faire connaissance avec Yaryna Shmuska une jeune artiste de Lviv. Elle est francophone et polyglotte, elle travaille la peinture, l'art de la performance, la danse.
Elle enseigne à l'Académie des Beaux-Arts de Lviv.
Nadja Bailly a étudié dans cette même Académie pendant un an. Avec ses amis d'Ukraine elle s'est engagée dans la Resistance Culturelle au totalitarisme; à Arles, elle multiplie les actions en ce sens.
Elles nous ferons ensemble découvrir une part de cette richesse artistique ukrainienne qu'il faut sauver et l'urgence de la lutte culturelle dont nous pouvons tous nous emparer
17 mars 2022
17 mars 2022
La fabrique de l'histoire russo-ukranienne
Depuis le 24 février, le monde vit dans l'effroi provoqué par l'entrée des chars russes en Ukraine.
Le spectre d'une guerre que l'Europe pensait avoir éloigné à tout jamais est devenu une réalité.
Pour nous aider à comprendre la tragédie que le peuple ukrainien est en train de vivre et le drame ressenti par tant de russes, nous parlerons avec Nicolas Dujin, Historien, chercheur associé au centre d'Etudes Slaves. Université Paris I (Panthéon Sorbonne).
Ukraine,
comprendre, c'est déjà agir
Rencontre avec Alexis Sigov

Depuis le 24 février, le monde vit dans l'effroi provoqué par l'entrée des chars russes en Ukraine.
Le spectre d'une guerre que l'Europe pensait avoir éloigné à tout jamais est devenu une réalité.
Pour nous aider à comprendre la tragédie que le peuple ukrainien est en train de vivre, nous parlerons avec Alexis Sigov, kiévien, philosophe, responsable des partenariats chez infopulse.
17 mars 2022
27 janvier 2022
Luigi Mattei,
Le goût du barreau et de la justice
Après ses études de droit à Fribourg, Luigi Mattei a été procureur public, autrement dit juge d'instruction, au Tessin, la région italophone de la Suisse. Depuis 1991, il est fondateur et associé senior de Mattei & Partners, un bureau d'avocats très connu dans sa région.
Comme avocat, Luigi Mattei n'hésite pas à intervenir dans des procès très médiatisés pour défendre des personnes accusées de délits et de crimes graves. Comment concilier cela avec sa vie de chrétien engagé, défenseur des écoles privées catholiques ?
Rencontre avec le monde musulman : le dialogue, instrument privilégié et choix de vie personnelle
Notre invité, le père Marco Pagani (PIME - Institut Pontifical Mission Etrangères), est actuellement missionnaire à Touggourt, une oasis de 150.000 habitants dans le Sahara oriental (Algérie). Il a vécu auparavant 14 ans au Cameroun.
En se référant aux moines de Tibhirine le père Marco affirme qu'il ne serait pas possible de rester en Algérie sans une forte conscience de la nécessité de l'offrande totale de soi: "Ici, on ne peut pas faire comme dans les autres missions. Il n'y a pas d'école ou d'autre oeuvre à construire. Toute notre mission est enracinée dans le fait « d'être, simplement ». "
Comment être missionnaire ? Quelle est la responsabilité des chrétiens dans un pays musulman? Comment se réalise la coexistence et le dialogue en Algérie? Qu'est-ce que l'encyclique « Tous Frères» suggère aux temps présents?
2 décembre 2021
7 octobre 2021
Voyage en Syrie - l'espoir du dialogue
Jean-François Thiry qui se trouve pour 4 semaines en Syrie pour y organiser l'exposition « François et le Sultan » en collaboration avec Pro Terra Sancta. Quelle est la situation actuelle en Syrie? Pourquoi l'exposition « François et le Sultan »? Comment dépasser ce « spectacle médiatique » des guerres et le cortège de désastres qui les accompagnent en détruisant des peuples et des cultures?
Le docteur Souleyman, médecin spécialiste en transplantation de la moelle osseuse, sera également un hôte de notre soirée. Il nous parlera de sa rencontre avec le charisme de don Luigi Giussani.

Une intuition devenue histoire
L'expérience d'une école catholique en Suisse italienne, présentée par Marco Squicciarini, directeur du collège La Traccia et de l'école primaire La Caravella de Bellinzone, accompagné par un groupe de collègues et d'amis.
Caractérisée par un projet éducatif mené par enseignants, élèves et familles, cette intuition éducative s'est développée au cours des années. Elle permet à ces écoles d'être reconnues et acceptées dans un large environnement social.
23 septembre 2021
9 septembre 2021
L'aventure d'être père dans notre temps
Rencontre avec Fabrice Hadjadj
Fabrice Hadjadj est écrivain, philosophe et père de neuf enfants. Lauréat du prix Montherlant de l'Académie de beaux-arts et du prix Lustiger de l'Académie française, il est l'auteur de nombreux essais dont Être père avec Saint Joseph, Résurrection mode d'emploi, Réussir sa mort, La profondeur des sexes, La foi des démons ou l'athéisme dépassé. Il a aussi écrit des pièces de théâtre, ainsi que d'une trilogie pour la jeunesse, l'Attrape-Malheur. Il dirige l'institut Philantropos à Fribourg (Suisse).

Terre Sainte, Terre déchirée - Rencontre avec David Neuhaus SJ
Nous vous invitons à une rencontre avec David Neuhaus, prêtre jésuite qui vit depuis plus de 40 ans à Jérusalem. Les évènements dramatiques entre israéliens et palestiniens en Israël et à Gaza sont à l'origine du désir de ce dialogue.

David Neuhaus est né en 1962 en Afrique dans une famille juive ayant fui l'Allemagne en 1936. Il a 15 ans quand ses parents l'envoient en Israël poursuivre ses études. Il rencontre un ami musulman dont la famille devient sa famille adoptive. Il apprend l'arabe et lit le Coran. À la suite d'une rencontre avec une vieille religieuse orthodoxe, il se convertit au christianisme.
Il est actuellement supérieur de la communauté jésuite de Terre Sainte.
17 juin 2021
3 juin 2021
Les Flandrins, frères et peintres : histoire d'une rencontre inattendue
- La rencontre avec des œuvres d'art et leurs auteurs : comment la vivre et les comprendre ?
- Pourquoi des artistes d'autrefois nous parlent-ils encore ?
- Comment les entendons-nous ? Quelle attitude est nécessaire pour cette écoute ?
Et encore :
- Travailler dans le monde des arts, aujourd'hui en temps de pandémie, comment est-ce possible ?
- Comment se « construit » une exposition ?
- Au temps de l'internet et du « tout virtuel » à quoi sert un musée ?
Elena Marchetti, notre invitée, nous parlera de sa découverte, au fil de ses études, de trois frères peintres lyonnais, Hippolyte, Paul et Auguste Flandrin, protagonistes très réputés sur la scène artistique française du XIXe siècle grâce à d'ambitieux décors d'art sacré réalisés dans plusieurs églises, comme Saint-Germain-des-Prés à Paris ou Saint-Martin d'Ainay à Lyon.
Takashi Nagai, le médecin et le saint de Nagasaki
E-née nous fait entendre la voix inoubliable de Takashi Nagai (1908-1951). Ce médecin travaillait à Nagasaki au moment où la bombe atomique tomba sur la ville, tuant plus de 70'000 personnes et carbonisant sa femme bien-aimée Midori. Converti au christianisme avant la guerre, Nagai a laissé des textes déchirants sur l'horreur nucléaire. Dans ce désert calciné et radioactif, il est devenu pourtant le signe d'une espérance capable de donner un sens à cet holocauste. Se conformant toujours plus au Christ, il a aidé son peuple à redécouvrir la beauté de la vie et la possibilité de se reconstruire dans la paix. Et son message est d'une surprenante actualité dans la dépression post-covid qui frappe nos sociétés et nos esprits.
Commissaire d'une exposition sur Takashi Nagai au Meeting de Rimini, Paola Marenco, médecin elle aussi, vice-présidente de l'association Médecine et personne, nous permettra de découvrir, ou de mieux connaître, ce savant qui fut « un pauvre en esprit » et un saint.
Plus d'informations sur Takashi Nagai sont disponibles sur le site https://www.amicinagai.com/
20 mai 2021
6 mai 2021
La poésie, une voix qui nous rend la réalité présente
Rencontre avec le poète Jean-Pierre Lemaire qui nous parle des rapports qu'entretiennent poésie et réalité, ainsi que de la place du poète à notre époque.
Si Jean-Pierre Lemaire voulait d'abord devenir musicien, c'est vers la poésie qu'il se tourne. A 24 ans, Il commence à écrire des poèmes. Son premier recueil : « Les Marges du Jour » est publié en 1981. En 1985, il reçoit le prix Max-Jacob, puis, en 1999, c'est le grand prix de poésie de l'Académie française qui récompense l'ensemble de son oeuvre. Il publie dix recueils de poésie, principalement aux éditions Gallimard. Il publie par ailleurs deux essais : « Bernadette Soubirous, la plus secrète des Saintes» aux éditions L'âge d'homme en 2013. Et en 2008, avec « Marcher dans la neige » il nous introduit à la poésie d'hier et d'aujourd'hui et à son propre cheminement spirituel. Son recueil le plus récent qui date de 2016, « Le pays derrière les larmes (Poèmes choisis) », a été publié chez Gallimard.
Soirée spéciale Irak: témoignages et perspectives après la visite du pape
Début mars le pape François surprenait le monde par sa volonté de se rendre en Irak : il jetait un coup de projecteur sur la situation des chrétiens, sur cette terre martyrisiée, berceau des religions monothéistes. Poursuivant son encyclique « Tous frères » il soutenait une culture de tolérance et de coexistence entre les religions en rencontrant la plus haute autorité chiite d'Irak et en visitant les lieux emblématiques d'Irak.
Pour mieux comprendre la situation actuelle en Irak et les fruits de cette visite nous invitons sur É-née des témoins d'exception : Mgr. Ervin Langyel, secrétaire de la Nonciature à Bagdad est l'un des organisateurs de la visite du Saint-Père en Irak et Lekar Bakter, jeune réfugié irakien en France.
22 avril 2021
8 avril 2021
Le pari de l'éducation intégrale
L'enfant n'est pas seulement un cerveau avec un cartable, l'enfant ne se réduit pas à une boîte à savoirs. Fort de cette conviction, tout parent désire l'épanouissement de son enfant dans toutes ses dimensions. C'est le pari de l'éducation intégrale dont nous parlerons avec François-Xavier Clément, auteur du livre « La voie de l'éducation intégrale » paru aux éditions Artège.
Nourri d'une irremplaçable expérience de terrain dans le monde scolaire, l'auteur développe une approche innovante et accessible à tout parent comme à tout enseignant.
François-Xavier Clément est père de famille, philosophe de formation. Enseignant, puis chef d'établissements scolaires du second degré, il a été directeur de l'enseignement catholique de la Loire. Il est également auditeur de l'Institut des hautes études de la Défense nationale (IHEDN).
Être chrétien de langue hébraïque dans la terre de Jésus
Les fêtes de Pâques nous ramènent imanquablement à Jerusalem, le lieu où se fonde le christianisme. La Terre Sainte est toujours un lieu de division et d'accueil, d'incompréhension et de témoignage. C'est dans ces conditions que travaille le père Rafic Nahra, vicaire patriarcal pour les catholiques de langue hébraïque et vicaire épiscopal pour les migrants et les demandeurs d'asile en Israël.
Comment transmettre la foi lorsqu'on est dans cette situation de minorité? Est-il possible d'établir des ponts entre le Peuple élu et l'Eglise catholique? Une réconciliation est-elle possible sur cette terre martyrisée où les incompréhensions semblent insurmontables?

Pour mieux connaitre le Vicariat Saint Jacques

27 mars 2021
13 mars 2021
Médecins au temps de la COVID: un regard à travers l'océan/focus sur des expériences au Canada
En mars 2020 l'OMS qualifiait l'épidémie de la COVID-19 de pandémie. Ce qui devait être un moment très difficile, avec l'espoir que cela passe le plus rapidement possible, continue à décimer les populations et à détruire les économies. É-née « fête » cet anniversaire par une rencontre avec deux médecins qui travaillent au Canada. Quels sont les besoins auxquels ils ont dû faire face ? Peut-on retirer quelque chose de cette expérience tragique ? Quelle est le cœur du rapport avec le patient en ce moment et comment cela a évolué durant cette année?
Rencontre avec le dr Mark Basik et le dr Cristiano Ferrario, oncologues à l'Hôpital Général Juif de Montréal.
Avec Mireille
aux côtés des enfants de la rue

En mai 2020 É-née avait fait connaissance avec Mireille et Victorien. Depuis Yaoundé au Cameroun ils nous avaient raconté l'histoire de leur couple jusqu'à la naissance du Centre Edimar qui accueil les enfants de la rue.
Aujourd'hui nous soutenons l'initiative de AVAID - Association de volontaires pour l'aide au développement - ce qui nous permet de rencontrer une nouvelle fois Mireille et de comprendre comment nous pouvons l'aider.
Pour soutenir le projet, cliquez ici
2 mars 2021
11 février 2021
William Congdon: l'épopée du regard ou l'image qui sauve
Rodolfo Balzarotti, critique d'art et directeur scientifique de la fondation William G. Congdon nous présente ce peintre américain qui, par sa longue vie, a traversé tout le vingtième siècle et en a vécu lui le premier les moments les plus tragiques, toujours exposé aux drames de l'existence, qu'elle soit personnelle ou collective.
Nous parcourrons son chemin qui a connu des virages à 180°, des conversions et des retours imprévisibles: sa collaboration avec les artistes de l' Action Painting naissante (Pollock, Rothko, Barnett Newman), son départ pour l'Europe et sa vie d'exilé et de nomade, sa conversion à l'Église catholique, son entrée dans un monastère bénédictin dans la campagne milanaise.
« Tombée du Nid » : d'une expérience familiale à un projet de société
En mai dernier, É-née avait fait connaissance avec la famille Noël. Clotilde, Nicolas et leur fils Côme nous avaient raconté comment, à partir de l'accueil d'enfants différents, un parcours de découverte avait commencé pour les membres de la famille, jusqu'à la création de l'association « Tombée du Nid ».
Nous voudrions maintenant connaître plus en profondeur leur association qui s'engage sur différents fronts, en autres sur la question de la nouvelle loi de bioéthique en France.
Pourquoi de nombreuses familles ont-elles rejoint leur association? Comment ces familles s'accompagnent-elles entre elles? Qu'apportent les bénévoles à l'association? Quelles sont les frontières sur lesquelles « Tombée du Nid » s'aventure aujourd'hui?
Ce soir nous rencontrerons Clotilde Noël fondatrice de l'association « Tombée du Nid". Avec Nicolas son mari ils ont adopté trois enfants pupilles de l'état handicapés après avoir eu six enfants biologiques.
Ansi que Ghislain et Caroline Fouché, mariés depuis 6 ans et heureux parents d'un petit Jean-Baptiste qu'ils ont adopté en mai 2020 et qui a maintenant 18 mois et un petit chromosome en plus.
28 janvier 2021
14 janvier 2021
Esprit, une revue dans la cité
En 1932 Emmanuel Mounier fonde Esprit, une revue d'idée d'inspiration chrétienne qui recherche une troisième voie entre l'individualisme libéral et le marxisme. Engagée dans son temps elle a essayé pendant presque 90 ans de comprendre et d'influencer le changement de civilisation qui marque notre époque en y invitant des penseurs comme par exemple Michel Foucault, Jürgen Habermas, Paul Ricoeur, Jacques Le Goff, Emmanuel Levinas ou Olivier Roy.
Ce 14 janvier nous rencontons Anne Dujin, rédactrice en chef de la revue Esprit pour essayer de comprendre comment on peut toujours réaliser une revue de telle sorte au XXIème siècle.
Comment elle peut être le creuset où germent et s'élaborent les idées qui influencent et orientent réellement l'évolution de notre société ? Comment s'élaborent les discernements pour les engagements sociaux, spirituels et politiques ?
Quelle communauté d'échange s'instaure entre ceux qui pensent la revue, ceux qui la rédigent et ceux qui lisent cette revue ?
Pour être bien chez soi : expérience en Guinée
Face aux situations provoquées par l'immigration, nous voulions rencontrer quelqu'un qui affronte en amont toutes les difficultés qui poussent les habitants des pays d'Afrique à prendre le chemin de l'exil. Sergio Portatadino travaille depuis plusieurs années en Guinée, parallèlement à son poste de responsable pour l'Institut Tony Blair, il a créé l'atelier Wakilaré, où des personnes en situation d'handicap sont aidées à sortir de la mendicité et devenir cordonniers et couturiers. Ils réalisent et vendent des sandales des sacs en cuir et tissu et autres objets. Sergio était venu à Paris un an pour ses études d'économie, il est parti en Guinée durant la période d'épidémie Ebola. Il nous parlera de ses découvertes et de toutes ses aventures avec les enfants de la rue dont il a adopté deux garçons, il nous racontera son travail avec les handicapés, la paroisse, les collègues, ainsi que sa perception du contexte économique et politique au cours de ses années à Conakry.
17 décembre 2020
3 décembre 2020
À la (re) découverte de Charles Péguy
Incandescent, intransigeant, intempestif… L'écrivain et poète Charles Péguy (1873-1914) n'est pas un homme qu'on peut assujettir à un camp ou une chapelle. Socialiste et anti-moderne, catholique et anticlérical, dreyfusard, patriote et internationaliste, toujours sur la brèche, il marche souvent seul, se brouillant avec ses anciens compagnons de route pour rester fidèle à sa conception de la vie et du monde. Mais cet étrange parcours le ramène à la foi chrétienne, pas à travers une conversion mais par ce qu'il appellera un approfondissement du coeur pour témoigner de l'irruption de l'éternel dans le temps et devenir le chantre de la liberté. Nicolas Faguer nous relit la vie et l'oeuvre de Péguy au travers du prisme de trois grand thèmes : l'approfondissement du coeur, l'incarnation et la liberté.
Rencontre avec Mikel Azurmendi
Mikel Azurmendi, antropologue et philosophe bien connu en Espagne, est un ancien membre de l'ETA qu'il a abandonné lorsque l'organisation basque a choisi le chemin du terrorisme. Laique et agnostique il étudie à la Sorbonne dans les années 60 puis milite dans le monde ouvrier à Paris avant de rentrer en Espagne. Mais voilà quelques années, alors qu'il est sur son lit d'hôpital, gravement malade, il est surpris par une émission de radio. Il fait la connaissance du journaliste responsable de l'émission et, à travers lui, des membres du mouvement Communion et Libération en Espagne, qu'il appelle affectueusement "une tribu si particulière". A travers cette rencontre, c'est la vision du monde d'Azurmendi qui a été bouleversée. Son témoignage est le signe qu'à tout âge - il a aujourd'hui 77 ans -, on peut découvrir une vérité qui semblait cachée aux sages et aux savants alors qu'elle est là, sous nos yeux, bien visible.
12 novembre 2020
22 octobre 2020
Changés par une rencontre: l'immigration en question
L'immigration est un phénomène qui a bouleversé nos sociétés et le multiculturalisme est devenu réalité quotidienne. Vouloir élever des murs qui sauvegarderaient nos cultures, est-ce ce que nous voulons? Ou bien ces circonstances dérangeantes ouvrent-elles de nouvelles voies qui peuvent enrichir qui accueille et qui est accueilli? Nous en parlons avec Tressi d'Alessandro (Toulon, France), professeur dans un collège public et Dima Hatem (Fribourg, Suisse), enseignante et formatrice d'adultes spécialisée dans l'accueil.
Le chemin de la création: rencontre avec Dino Quartana, frère domenicain et sculpteur
« Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui? » (Ps.8) C'est de cette interrogation que nait pour Dino Quartana l'itinéraire de la création artistique. L'oeuvre émerge du questionnement que l'impact avec la réalité lui pose. Nous suivrons ce jeudi 1er octobre le parcours créatif de ce frère dominicain italien, arrivé à Paris en 1962. Nous pourrons voir certaines de ses sculptures et de ses dessins. A travers ce qu'il appelle les « mots de la création » il explicitera les principaux thèmes de son oeuvre.
1 octobre 2020
17 septembre 2020
Le Liban ne peut pas être abandonné à sa solitude
Cette phrase prononcée par le Pape François le 2 septembre, à l'audience générale, est le titre choisi pour cette soirée de la plate-forme culturelle E-née. Parce que ce pays nous tient à coeur depuis toujours, et parce qu'il vit une tragédie depuis l'explosion qui a détruit le port de Beyrouth, le 4 août 2020. Nous aurons l'occasion d'entendre des amis et des témoins qui vivent sur place et d'autres qui suivent la situation libanaise avec attention.
La Syrie au bord du gouffre? Rencontre avec le père Bahjat Karakach (Damas)
En avril nous ouvrions notre plateforme É-née par une rencontre avec le père Bahjat Karakach, curé de la paroisse latine à Damas. Il nous racontait la difficile situation en Syrie, mais également ses espoirs et sa vie quotidienne. Presque trois mois ce sont écoulés depuis et les nouvelles qui nous parviennent de cette région sont de plus en plus inquiétantes. Alors, pour poursuivre notre dialogue, pour tenter de toujours mieux comprendre , pour ne pas oublier nous lui avons demandé de nous consacrer un peu de son temps pour partager les nouvelles des changements qui s'opèrent actuellement en Syrie, pour recevoir un échos de sa vie quotidienne et percevoirce qui lui permet à lui, à ses frères et ses amis, de ne pas perdre l'espérance. Nous chercherons également à comprendre s'il est possible que notre solidarité devienne concrète, son sens pour eux et pour nous. Le père Bahjat a étudié à Rome puis à Paris avant de rentrer en Syrie, dans son pays natal, en 2014, en pleine guerre. Il est maintenant curé de la Conversion de Saint Paul dans la vieille ville de Damas. Cette rencontre est organisée avec le soutien de Associazione Pro Terra Sancta.
17 juillet 2020
26 juin 2020
La profession médicale au temps du COVID: entre urgence et besoin de sens
Si la pandémie du COVID-19 a changé bien des choses dans notre quotidien elle a sans aucun doute bouleversé la vie de ceux qui étaient en première ligne: les médecins et tout le personnel soignant. Nous essaieront par le témoignage de certains d'entre eux de comprendre ce qui s'est passé à l'intérieur même des structures hospitalière : comment la maladie a influencé leur travail de médecin ; que signifie accompagner des personnes en fin de vie ; pourquoi certains soignants ont-ils choisi cette discipline et quel impact ont eu les contraintes sanitaires lorsque les familles ne peuvent plus rester auprès de leur malade ?
Avec la participation de: Tommaso Leidi (Suisse): médecin spécialiste en médecine interne générale, travaille à la Clinique la Colline (Genève) et est consultant aux Hôpitaux Universitaires de Genève; Alexandra Dardoise (France): infirmière en soins palliatifs-oncologie adulte à l'IPC à Marseille.
L'enjeu spirituel dans l'oeuvre de Houellebecq
Rencontre avec Jean-Noël Dumont Prophète du nihisme? Chantre du mal-être qui hante l'homme contemporain et des malaises réels qui habitent notre société? Chaque nouvel ouvrage de Houellebecq est accompagné d'un cortège d'indignations qui empêche d'entendre la voix sourde et grave de l'auteur de "Sérotonine" ou "Soumission". Quelle inquiétude fait écrire Houellebecq? Cette question Jean-Noël Dumont la voit d'abord comme une interrogation esthétique : un art de l'indifférence est-il possible? Sociologique : une société sans religion est-elle possible? Et enfin métaphysique : comment vivre dans l'absence de Dieu?
Jean-Noël Dumont est l'auteur de "Houellebecq - La vie absente" (éd. Manucius, 2017). Philosophe et fondateur à Lyon du Collège supérieur, il a écrit sur Pascal, Marx, Péguy et a publié les principaux discours de Montalembert. Son enseignement et ses travaux mettent toujours en valeur l'interrogation réciproque de la philosophie et de la religion.
12 juin 2020
22 mai 2020
Quand une famille se déconfine: la surprise de l'accueil
Accueillir les circonstances même difficiles peut être une occasion de grandir; un exemple avec la famille Noël qui a adopté des enfants handicapés. En mai 2013 la famille Noël s'agrandit avec l'adoption de Marie, quelques mois à peine, porteuse de trisomie 21, puis Marie-Garance en 2016 et Frédéric en 2019. Ces enfants différents, par leur fragilité, ont ouvert des horizons inattendus à leurs parents et à leurs frères et soeurs. Clotilde a tenu un journal durant les démarches d'adoption de Marie: "Tombée du nid" (2015) puis « Petit à Petit » (2016) et enfin en 2019 « Risquer l'infini ». L'association « Tombée du nid » (2016) fait échos de la vie de nombreuses familles qui vivent le quotidien de la maladie, du handicap. Nous rencontrons Clotile et Nicolas, les parents, et Côme, leur fils ainé, qui avait 12 ans à l'arrivée de Marie
Quand les enfants de la rue devient tes enfants
Mireille est mariée avec Victorien depuis 20 ans. Ils vivent à Yaoundé au Cameroun. Leur histoire est celle d'un amour plus fort que tout. « Il nous a fait vivre à contre-courant » dit-elle. Ils n'ont pas eu d'enfants naturels, ce qui est perçu comme une honte pour la culture africaine.
Puis arrive la proposition de travailler au Centre Edimar, une opportunité d'éducation pour les enfants de la rue. Leur quotidien s'ouvre à un nouveau monde, leur maison commence à accueillir les enfants qui dorment dehors, dangereusement engagés sur le chemin qui mène à la prison, volant et fumant du cannabis, toujours sous la menace du SIDA ou des mauvais esprits. Mireille et Victorien commencent à les accompagner les uns après les autres afin que « sur eux se pose le regard d'amour qu'ils n'ont jamais ressenti ».
08 mai 2020
1 mai 2020
Quand l'art se partage et que tous peuvent construire l'église
Rencontre avec Marie-Michèle Poncet et Dominique Héraud
En 2016 Dominique Héraud propose à son curé et à la ville de Vincennes d'élaborer des vitraux pour décorer l'église Notre-Dame de Vincennes.
Trois années plus tard et par la passion de plus de 100 volontaires cinq vitraux resplendissent dans l'église.
Un parcours d'éducation à la beauté et de partage à découvrir.
Made on
Tilda